Bulletin Paroissial Février 2020

Imprimer
 - - -


Newsletter - Février 2020

Bonjour Visiteur,

Ci-dessous notre nouvelle Newsletter de Février 2020

Bulletin paroissial - Février 2020

St Martin NBbandeau

Le Carême n’est pas une aventure solitaire

à la fin de ce mois de Février nous entrerons dans cette belle période de Carême.

Chaque année, l’église afin de nous préparer à Pâques, de renouveler le don de notre baptême, nous offre ces 40 jours. Nous irons au désert pour écouter la parole de Dieu, recevoir la miséricorde et fortifier notre être de baptisé.

C’est d’abord Dieu qui nous appelle à revenir à lui. Mais nous savons que ce qui est difficile, c’est de durer dans les bonnes résolutions.

Les bons désirs ne sont pas toujours assez forts pour résister à l’usure du temps et à la fatigue du quotidien. Certains s’abonnent sur leur portable à une retraite en ligne pendant le carême. C’est aussi un moyen excellent. D’autres sont habitués à internet ou à utiliser un livret, un petit missel de poche ou un gros livre à reprendre chaque jour. Rien n’est plus stimulant que de vivre le carême avec sa famille, ses amis, ses frères chrétiens. Un soutien mutuel, de petits rappels, savoir partager une joie spirituelle, témoigner de la miséricorde de Dieu, voilà une clé pour durer. Sans se raconter tous nos états d’âme, nous devons, aujourd’hui plus que jamais, nous encourager les uns les autres dans la joie d’aimer Dieu.

Une autre clé, tout aussi nécessaire pour un vrai carême, est le partage avec les plus pauvres. C’est le cœur de tout retour à Dieu authentique. Dieu, dit saint Paul, "a voulu que nous devenions justes de la justice même de Dieu" (2 Corinthiens 5,21). Devenir juste c’est sans doute être lavé de nos péchés. Mais c’est également s’attacher à partager avec les victimes des injustices, avec les misérables de ce monde, sans emploi, sans logement, étrangers, malades et brebis égarées. Faire un geste de partage motivé par le bien des autres est nécessaire pour revenir à Dieu en déchirant son cœur comme il nous y appelle (Joël 2,13). Retenons qu’il vaut mieux un carême solidaire qu’un carême solitaire ! Nous avons besoin de nous soutenir et nous encourager les uns les autres pour que nos bonnes résolutions perdurent

P. Gauthier MAPANA 

 


Lire la suite




Facebook Twitter Google+ Imprimer
 - - -
Vous souhaitez vous désinscrire : Se désabonner
Powered by AcyMailing